[Numérique] A Bordeaux, une campagne de prévention pour les tout-petits

Focus aujourd’hui sur une initiative mise à l’honneur le 15 novembre dernier lors de la 36ème édition du Prix TERRITORIA . « 0/2 ans, zéro écran » est une campagne de sensibilisation aux risques du numérique chez les tout-petits menée par la ville de Bordeaux. Pour en savoir davantage, nous avons pu poser quelques questions à Sylvie Justome, adjointe au maire en charge de la sécurité sanitaire et de la santé et à Fannie Le Boulanger, adjointe au maire en charge de la petite enfance.

67 % des enfants âgés de 2 ans regardent la télévision tous les jours

Si les écrans envahissent aujourd’hui notre vie, celles des tout-petits ne sont pas épargnées. Et ce phénomène est loin d’être marginal. En effet, selon une étude menée en 2016 par l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), 47% des enfants de moins de 3 ans utilisent des tablettes ou des smartphones et 67 % des enfants âgés de 2 ans regardent la télévision tous les jours. Rien d’étonnant du reste puisque selon une récente enquête IPSOS, 74% des parents valorisent le contact précoce de l’enfant avec les nouvelles technologies.

Des résultats alarmants

Et pourtant, sur le terrain, les observations des professionnels corroborent les résultats alarmants de nombreuses études mettant en relation la surexposition aux écrans. Parmi les troubles pouvant en découler, on remarque des retards langage mais aussi des troubles de l’attention, du sommeil ou de l’alimentation.

Les parents n’ont pas conscience des conséquences

Dans le quotidien, les écrans sont utilisés le plus souvent par les parents « pour calmer, occuper, endormir, faire manger le tout petit, comme outil éducatif ». Mais comme le souligne Fannie Le Boulanger : « ils n’ont pas conscience des conséquences de leur propre consommation sur les interactions avec leur enfant. Les professionnels ont exprimé des attentes fortes en termes de sensibilisation et de formation, d’outils adaptés et étayés scientifiquement pour les aider à sensibiliser et accompagner au mieux les parents de très jeunes enfants ».

Promouvoir une offre d’activités alternatives

Face à ces constats, les élus de Bordeaux et les partenaires de l’Atelier Santé Ville Bastide ont décidé de mener une campagne de prévention. Le premier objectif à atteindre était d’outiller les professionnels au contact des parents de tout-petits afin qu’ils puissent les sensibiliser et les accompagner dans leur gestion des écrans. Il s’agissait également de sensibiliser les parents, grands-parents d’enfants de moins de 2 ans aux risques du numérique. Enfin, les élus ont souhaité par cette action promouvoir « l’offre d’activités alternatives aux écrans et ressources d’aide à la parentalité ».

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles