« Bastia Ville Digital », l’édition 2022 a fait le plein

« #BVD2022 ». Ce hashtag est-il une abréviation pour « Boulevard » ? Cela aurait pu être le cas tant l’événement en question, accélère les usages et pratiques du numérique.  Mais non, derrière ces trois lettres, il s’agit du « Bastia Ville Digital », dont la 12ème édition s’est terminée le 22 octobre dernier.

« Populariser les différents usages du digital »

Les habitués y ont retrouvé cette année encore, les ingrédients qui depuis 12 éditions déjà font le succès de l’événement ; des ateliers d’initiation, des journées d’immersion aux côtés de professionnels et de nombreuses tables rondes et débats. Ce rendez-vous incontournable de l’île a pu décliner avec panache du 17 au 22 octobre son fil rouge : « populariser les différents usages du digital dans une logique  » inclusive « .

« Transmission des bonnes pratiques »

Interrogé par nos confrères de Corse matin, Jean Leccia, directeur de l’association Emaho, qui pilote la manifestation explique ; « Cette nouvelle édition se veut l’écho des précédentes, avec une attention particulière accordée à la transmission des bonnes pratiques et à la prévention sur les risques liés aux usages d’internet ».

« Développer ces usages au sein de nos écoles »

Et Ivana Polisini, adjointe au Maire déléguée à la politique éducative d’abonder en ce sens ; « le digital est un véritable outil d’inclusion, qui permet d’ouvrir des perspectives y compris sur le plan professionnel (…) C’est pourquoi nous faisons en sorte de développer ces usages au sein de nos écoles, notamment à travers le programme des cités éducatives, qui vise à dynamiser les quartiers prioritaires de la ville, en s’appuyant également sur l’outil numérique. »

Les métiers de demain et ceux qui n’existent pas encore 

Graphiste, infographiste effets numériques, community manager ou encore développeur, voilà quelques exemples de métiers découverts par les enfants durant les ateliers organisés pour les scolaires. S’y ajoutent de nombreuses propositions là encore très concrètes comme par exemple de la robotique et du codage informatique ou encore des arts numériques via des initiation au Design sonore ou la découverte du Musée numérique des Micro-Folies. Le Fablab de Bastia était aussi de la partie avec de nombreuses propositions pour apprivoiser les outils mis à disposition.

Pas d’âge pour les mini-hackathon

De même, l’usine à Projets était de retour cette année avec deux journées de mini-hackathon Junior afin de faire émerger des projets d’amélioration du territoire. Concrètement, les organisateurs ont pu proposer à deux classes « une journée de co-construction pour améliorer son quartier, son collège, son quotidien ». Un communiqué précise qu’avec « son format collectif, sa pédagogie ultra-innovante et sa capacité à fédérer les plus jeunes autour d’un projet qui les motive, cette journée permet aux élèves de favoriser leur développement personnel, d’intensifier leur citoyenneté active, d’apprendre à travailler ensemble ». Bref, un beau programme.

Des propositions aussi pour les plus grands

Mais cette édition 2022, ce fut aussi des temps pour les parents comme par exemple une réunion sur les risques et usages d’internet. Et pour les plus grands, le bvd2022 ce fut aussi de la musique avec une « des dernières fêtes en plein air de l’année » avec l’Arena Social Club Jardins suspendus du Musée de Bastia.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles