A Tonnerre, 4800 habitants dont 47 étudiants en jeux vidéos

Et si nous prenions aujourd’hui la direction de l’Yonne ? A Tonnerre plus exactement, commune d’environ 4800 habitants, s’est ouvert à l’automne dernier une école dédiée aux métiers du numérique. Cette structure privée, nommée CréaSup Digital accueille malgré la crise sanitaire, une première promotion de 47 élèves. A la clé, un savoir-faire dans la création d’applications 3D, la VR et les jeux vidéos.

Le numérique à la campagne

Depuis le début de ce mois de février, nous faisons l’écho su Paroles d’Elus de la densité importante de formations aux métiers du numérique, filière d’avenir. A Tonnerre, ville sélectionnée dans le dispositif Petites Villes de Demain, on trouve depuis quelques mois une petite dernière, CréaSup Digital. Preuve que pour étudier, il n’est pas obligatoire de s’orienter vers les grandes métropoles.

15 ans d’expérience

A l’initiative de ce projet, on trouve Yann Tambellini. Après 15 ans d’expérience dans l’industrie des jeux vidéo à Paris et en Chine, ce dernier avait présenté il y a 2 ans, à la Communauté de Communes Le Tonnerrois en Bourgogne un projet d’école des métiers des jeux vidéo. L’offre a évolué petit à petit vers un panel plus large de formations.

L’élite depuis Tonnerre

Pour lui  « les débouchés sont nombreux en France. En effet, on trouve des offres très majoritairement privées, onéreuses et en quantités insuffisantes au regard des besoins des entreprises. Il y a une vraie demande, c’est d’ailleurs de notre pays que sortent les élites appelées ensuite par les plus gros groupes dans le monde ».

Des élus mobilisés

Les 47 élèves de cette première promotion peuvent acquérir, depuis Tonnerre, les connaissances nécessaires pour s’orienter vers différents métiers allant de la conception aux usages en passant par l’infographie. A la sortie, ils pourront valoriser un Bac+3 comme Interaction Designer ou 3D Real Time Artist. Mais pour le moment, ces jeunes profitent d’un bâtiment flambant neuf de 1000 m2 mis à disposition par la communauté de communes le Tonnerrois en Bourgogne et agrandit spécialement pour mieux les accueillir.

Un outil de redynamisation

Il faut dire qu’à CréaSup Digital, on voit grand. En effet, à terme sur 5 années, le nombre d’élèves devrait arriver à 100, puis 200 dans 10 ans. Et comme le souligne volontier Régis Lhomme, Vice Président de la collectivité en charge de ce dossier: « Le territoire a besoin d’être dynamisé, et le fait d’être une ville avec des étudiants change complètement le profil d’une cité ». Un beau projet pour dessiner l’avenir…

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles