Au Pays du Coquelicot, les médiathèques récompensées par un Territoria Or

Mardi 7 novembre, le Président de la Communauté de communes du Pays du Coquelicot s’est vu remettre un Prix Territoria Or à l’Assemblée Nationale, pour la mise en place d’OPEN+. En accordant la plus haute récompense à cette collectivité, le jury a salué la volonté politique d’ouvrir la lecture publique à un plus grand nombre en maximisant les heures d’ouvertures aux médiathèques. Plus d’explications ci-dessous.

L’esprit d’innovation

Remporter un prix Territoria est toujours un moment important pour une collectivité. Cette reconnaissance nationale met en effet en lumière la capacité d’innovation des élus et de leurs équipes. Rien d’étonnant donc qu’à la Communauté de communes du Pays du Coquelicot, on soit venu en force. Ainsi, le Président Michel Watelain était accompagné d’Emmanuelle Bissieux, directrice de la Culture et de la Jeunesse, et de Chloé Dersigny, directrice de la Lecture Publique.

Culture et progrès numérique récompensés

Comme le résume le Président de la Communauté de communes, ce prix « récompense la culture mais aussi le progrès numérique ». Et de détailler la démarche, « nous avons trois nouvelles médiathèques et pour rendre accès à la culture à un plus grand nombre de nos habitants, nous avons élargi les plages horaires grâce à une carte numérique ».

À la carte

Mais comment cela fonctionne-t-il ? Cette solution ne consiste bien évidemment pas à ouvrir les médiathèque la nuit, aux éventuels insomniaques même si, reconnaissons-le, l’idée mériterait d’être creusée. La médiathèque du Pays du Coquelicot était plus concrètement la première à proposer en France le dispositif Open+. Avec ce système, les bibliothèques peuvent proposer des horaires plus flexibles et à la carte.

S’adapter à divers modèles

Sur le site du réseau Bibliotheca, à l’initiative de cette solution, on peut lire qu’Open+ « prend la relève en dehors des heures de travail du personnel » . Ce système s’adapte « à divers modèles de fonctionnement ».

Maîtriser la masse salariale

Les vertus de ce dispositif sont au moins au nombre de trois. Tout d’abord, avec des horaires et services élargis, il donne l’opportunité de changer l’image de la bibliothèque « à l’ancienne ». Par ailleurs, il permet de maîtriser la masse salariale. Enfin, ce dispositif a permis de tripler le nombre de prêt de livres en seulement un an.

Ce prix a été remis dans la Catégorie Transformation numérique, parrainé par Orange.

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles