[Patrimoine& numérique] Focus sur… le festival Constellations de Metz

Jeudi dernier, la Ville de Metz a lancé la 6e édition de son festival Constellations. Tout l’été, touristes et habitants vont pouvoir déambuler dès la tombée de la nuit et découvrir la sélection d’œuvres numériques présentée. Cette année encore, le festival continue d’explorer et d’investir le patrimoine de la ville « qui sert de support, d’inspiration ou de moyen d’expression à la création contemporaine proposant ainsi une vision nouvelle du patrimoine messin ». Explications.

(Re)découvrir des lieux emblématiques

Place de la comédie, jardin du Temple neuf, Hôtel de Région, musée de la Cour d’Or ou encore église des Trinitaires… ces lieux ne vous disent peut-être rien mais sont bien connus des Messins. Depuis le 23 juin dernier et jusqu’au 3 septembre, la Capitale de la Moselle revêt ses habits de lumière à la nuit tombée pour le bonheur des petits et des grands.

« Nouvelles utopies, illusions et anamorphoses »

Constellations, le festival international d’arts numériques propose depuis 6 ans déjà de découvrir des œuvres numériques inédites. Parfois immersives, parfois projeter sur les façades, ces créations marquent un peu plus chaque année « de leur empreinte le cœur de la ville, grâce à des moments forts comme le «mapping» sur la cathédrale Saint-Étienne ». Pour l’adjoint Patrick Thil en charge de la Coordination de la politique municipale en matière de culture, de rayonnement culturel et de culte, cette nouvelle édition ; « fait encore plus fort et sublime les sites patrimoniaux messins à travers des œuvres numériques inédites», autour des thématiques « nouvelles utopies / illusions et anamorphoses ».

Metz, Capitale internationale des Arts Numériques

Et de fait, amateurs, curieux et passionnés peuvent « découvrir les œuvres foisonnantes et riches de ces artistes venant du monde entier». Surnommée par certains le « Petit Paris de l’Est », Metz voit dans la culture, un outil précieux de rayonnement. Ainsi, depuis quelques années, elle devient un terrain d’expression pour les arts numériques au point d’en revendiquer aujourd’hui le titre de Capitale internationale.

2 parcours, pour la nuit…

Au programme, le festival offre un regard renouvelé sur la création numérique d’aujourd’hui et sur la richesse de ses formes. Ainsi, plus de 20 œuvres artistiques sont à découvrir jusqu’au 3 septembre prochain dans les rues et monuments messins. Deux parcours vous sont proposés. Le premier, baptisé « Pierres numériques » propose de découvrir 10 œuvres réalisées par 13 artistes différents. Les oeuvres sont à retrouver de la tombée de la nuit à minuit, le long d’un itinéraire d’1,9 km situé autour de la Moselle.

…et le jour

Le second parcours lui, se fait de jour. « Art & Jardins » met en avant des créations d’artistes locaux et nationaux sur 4km de balade et d’exploration. Les organisateurs le présente comme une déambulation poétique à travers le patrimoine naturel et paysager de Metz et prend forme grâce à une dizaine d’œuvres.

2 mapping pour le plaisir des yeux

Mais la grande nouveauté cette nouvelle édition est la projection de deux mapping de 7 minutes chacun sur la cathédrale Saint-Etienne. Ils ont été réalisés par les artistes japonais FLIGHTGRAF et par le collectif espagnol Onionlab. Ils sont ouverts au public tous les jeudis, vendredis et samedis dès la tombée de la nuit et jusque minuit.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles