Micro-Folies : le réseau s’agrandit avec une 118e inauguration

Voici une initiative que nous aimons suivre de près sur Paroles d’Elus. En décembre, nous nous étions par exemple rendus à Nevers pour poser quelques questions à Denis Thuriot, Maire de la ville, sur le projet Micro-Folie qui a déposé ses valises au sein du Musée de la Faïence et des Beaux-arts Frédéric-Blandin. Direction aujourd’hui Mainvilliers, commune située dans le département d’Eure-et-Loir, en région Centre-Val de Loire où la 118ème structure vient tout juste d’être inaugurée.

Un catalogue d’œuvres numérisées dans un lieu dédié

Ce mercredi 27 janvier, le réseau des Micro-Folies s’est officiellement agrandi avec un nouveau venu, à Mainvilliers. Installé au sous-sol du Centre socio-éducatif de Mainvilliers Jules-Verne géré par la Fédération  Léo-Lagrange, ce dispositif permet d’accéder, grâce au digital à tout un catalogue d’œuvres numérisées.

Déjà 1500 œuvres disponibles

Véritables lieux de découverte, ils invitent en temps ordinaires, petits et grands à se plonger dans les chefs d’œuvre de 12 grandes institutions nationales et 28 musées régionaux.  Parmi les établissements qui participent à Micro-Folies, on trouve par exemple le Château de Versailles, le Centre Pompidou, le Louvre, le Musée National Picasso, la Philharmonie de Paris, la RMN-Grand Palais, Universcience, l’Institut du Monde Arabe, le Musée d’Orsay ou encore l’Opéra de Paris. Aujourd’hui plus de 1500 chefs-d’œuvre sont à découvrir grâce à différents écrans géants, système de réalité virtuelle et tablettes présents.

Objectif 200

Dans le cadre du plan « Culture près de chez vous » lancé il y a maintenant deux ans et demi, le Ministère de la Culture souhaite déployer à terme 200 lieux de ce genre dans toute la France de manière pérenne ou temporaire.

S’approprier les œuvres

Didier Fusillier, président de la grande halle de La Villette et coordinateur du dispositif Micro-Folies projet, avait fait le déplacement ce mercredi 27 janvier pour l’inauguration. Prenant la parole à cette occasion, il a rappelé que « chaque Micro-Folie est un lieu de culture évolutif qui vise à attirer notamment ceux et celles ne se sentent pas forcément autorisés à y accéder ». Et d’ajouter que l’enjeu est aussi de pouvoir offrir, notamment aux jeunes, une occasion de s’approprier les œuvres  et « qu’ils aient envie de les voir en vrai dans les musées ».

Avec le soutien de la Région

Cette inauguration faisait partie du programme très riche, malgré la crise sanitaire, offert par l’écosystème  des Human Tech Days. Ce festival digital a  été imaginé pour mettre en avant l’héritage historique de la région Centre-Val de Loire comme berceau des humanités et de l’humanisme. Présent également lors de cette inauguration, François Bonneau, Président de Région a estimé que grâce à cette « passerelle culturelle entre le territoire local et le reste du monde, les œuvres des musées nationaux, régionaux et bientôt locaux, n’appartiennent plus seulement aux grandes institutions et à ceux qui les fréquentent ».

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles