L’Auvergne-Rhône-Alpes accompagne les recrutements dans la filière du jeu vidéo

En cette semaine des métiers du numérique, direction aujourd’hui la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Saviez-vous que le secteur du jeu vidéo y a réalisé en 2020 près de 900 millions d’euros de chiffres d’affaires ? De fait, cette industrie est aujourd’hui l’une des plus dynamiques de France et d’Europe et tout naturellement, la collectivité souhaite s’impliquer davantage dans le développement de cette filière. C’est pourquoi, après avoir déjà mis en place un premier fonds régional d’aide à la création de jeu vidéo il y a près de 18 mois, une aide supplémentaire de plus 500 000 euros a été votée par les élus régionaux, en décembre dernier. Cette nouvelle dotation va permettre «de répondre aux besoins en recrutement des acteurs de la filière ».

Une centaine d’entreprises présentes

Parmi les nombreuses singularités de la région Auvergne-Rhône-Alpes, il y a celle de compter sur son territoire un maillage d’acteurs de la filière jeu vidéo extrêmement variés. Celle-ci se compose en effet de studios indépendants mais aussi de leaders internationaux. Ainsi on y dénombre en tout et pour tout plus d’une centaine d’entreprises ; dont certaines bénéficient « d’un savoir-faire consolidé depuis plus de 30 ans » ; autres chiffres très révélateurs, ce secteur représente près de 3000 équivalents temps plein et a généré près de 900 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2020.

Transformer l’essai du jeu vidéo en Auvergne-Rhône-Alpes

Comme l’explique Samy Kéfi-Jérôme, conseiller régional délégué à la stratégie digitale ; « En 2021, Auvergne-Rhône-Alpes a brillé grâce aux succès planétaires des jeux produits par les studios de la région ; Riders Republic d’Ubisoft Annecy, Deathloop produit par Arkane Studios Lyon ou encore Bob l’éponge d’Old Skull Games Villeurbanne. En 2022, la Région passe la vitesse supérieure : relocalisation de studios, fonds d’aide à la création, soutien au cluster Game Only, et maintenant un plan de développement des compétences. Nous pouvons faire de l’Auvergne-Rhône-Alpes la grande région du jeu vidéo en Europe ! »

L’enjeu du recrutement

Car comme souvent, ce dynamisme doit faire face à plusieurs défis dont celui du recrutement. Et si les entreprises peuvent compter sur un réseau d’écoles dont les formations sont reconnues au niveau international; à l’instar d’Émile-Cohl, GameSup ou encore les écoles Brassart ; cela ne suffit pas toujours. Ainsi, la Région rappelle que lors des dernières rencontres professionnelles organisées au Campus Région du numérique ; « près de 300 emplois étaient à pourvoir au sein de cette seule filière ».

500 000 euros

Concrètement, avec cette nouvelle enveloppe d’un demi-million d’euros, la Région Auvergne-Rhône-Alpes renforce aujourd’hui son accompagnement alors que le marché de l’emploi est sous tension. Le secteur est « particulièrement concurrentiel, les entreprises étant à la recherche des profils qualifiés et expérimentés ».  L’enjeu est « d’accompagner les entreprises et leur permettre de recruter des profils correspondant à leurs besoins ».

 

 

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles