Fête de la musique : quand le numérique fait monter le son  

«  La fête de la musique se tiendra bien le 21 juin ». Cette annonce, faite le 12 mai dernier, par la Ministre de la Culture Roselyne Bachelot sur France Inter n’était pas passée inaperçue. Bien au contraire, elle avait réjoui amoureux, amateurs et professionnels après de long mois de reports de dates… Si dans les faits, les contraintes sanitaires finalement imposées ont contraint beaucoup de collectivités à renoncer à la tenue de l’évènement, certaines maintiennent un format 100% numériques. De St Etienne en Auvergne-Rhône-Alpes à Vertou en région Pays de la Loire, petit tour de France des propositions digitales et sonores…

Un événement né à Bordeaux

Quelle saveur aura cette 36ème édition de la Fête de la musique ? Pas encore celle des retrouvailles malheureusement, après de trop longs mois passés sans rassemblement. Car c’est justement une des clés du succès de cet événement inventé dès 1971 à Bordeaux et développé à l’échelle nationale en 1982. Rendez-vous incontournable, cette fête permettait, il n’y a pas si longtemps de se retrouver le temps d’une soirée.

A Saint-Etienne, des streams « panoramiques »

Faire voir la ville autrement. C’est en résumé le crédo de St Etienne qui voit dans le numérique l’occasion d’innover et d’offrir des vues à couper le souffle. Ainsi, concrètement, 8 livestreams seront accessibles depuis le site de la ville dès 18h. Des lieux insolites tels les terrasses de l’Hôtel de ville ou la Serre de l’ancienne école des Beaux-Arts, ont été choisis pour accueillir les concerts retransmis en direct.

A Vertou, une édition numérique et participative

A Vertou, cette édition 2021 sera également numérique mais aussi… participative. En effet, la collectivité a décidé de solliciter les habitants. Ainsi, les Vertaviens musiciens souhaitant participer pouvaient enregistrer et envoyer une vidéo musicale sur le titre de leur choix. Toutes les variations Et tous les styles de musique sont acceptés. En solo, duo, groupe ou même choral, il y en aura pour tous les goûts, dans la plus pure tradition de la fête de la musique.

La Baule partage la musique sur les réseaux sociaux

Alors que la saison touristique devrait bientôt officiellement être lancée, La Baule a choisi également le numérique pour que cette année 2021 ne soit pas blanche pour la musique. Ainsi, en attendant des règles assouplies pour l’organisation des évènements estivaux, la Ville et l’artiste électro Corentin Mab se sont associés pour présenter une performance musicale numérique inédite. Pour suivre la performance, rien de plus simple, il vous suffit dès 20h de vous connecter aux pages gérées par la ville.

A Yvetot, « pas question d’annuler »

« Quoi qu’il en coûte, il fallait faire quelque chose cette année ». Interrogé par nos confrères de   Paris Normandie, Jean-François Leperf, adjoint en charge des actions culturelles à la Ville d’Yvetot l’assure : « Pas question d’annuler la Fête de la musique comme en 2020. ». Aussi, les organisateurs ont su rebondir et propose un programme très éclectique et. Avis aux amateurs, depuis 14h et jusqu’à ce soir 22 h 30, 9 groupes locaux enchaineront leurs prestations. Outre ces performances, la ville a aussi imaginé un blind test géant et un karaoké en version digitale bien évidemment.

 

 

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles