« Citoyens, engagez-vous dans la commune ! » : l’appel des Maires Ruraux de France

A tout juste un an des prochaines élections municipales, les maires membres de l’AMRF ont lancé ce matin un appel pour  inciter les citoyens à s’engager dans leur commune. Un site internet va également permettre de faciliter la mise en relation de tous ceux qui souhaitent construire un projet pour leur commune.

« Au service du bien collectif « 

Ils sont une soixantaine à signer cet appel. « Ils », ce sont des hommes et des femmes qui se sont engagés « au service du bien collectif (…), avec ces milliers de bénévoles associatifs et de conseillers municipaux ». Ce sont eux et tous les élus locaux qui, aux quatre coins de la France « tiennent aujourd’hui notre France à bout de bras, dans un contexte de crise sans précédent ».

« Prendre en main son destin »

En lançant leur appel ce matin, ils apportent donc une réponse concrète au défi de la représentativité des élus :  « Et si, pour être mieux représentés et écoutés, nous prenions en main notre destin, là où nous sommes ? ». En effet, « à  l’échelle nationale, européenne ou internationale, les élites politiques peinent objectivement à trouver des solutions pour répondre aux défis de notre temps. Nos dirigeants se disent contraints par la dette publique sans se poser la question des intérêts financiers de leurs créanciers. Ces derniers, forts de leur poids économique, sont peu enclins à changer de modèle de développement. Ils exercent un lobbying permanent ».

« S’engager pour ce quoi on croit »

De plus, « partout dans le monde, les scientifiques alertent sur les dangers qui guettent notre humanité. Les sociétés humaines se sont emballées, elles gaspillent nos ressources communes, elles poussent à la surconsommation, elles exaspèrent les populations sacrifiées par l’accumulation du capital et l’injuste partage des richesses produites ». Et d’ajouter que « dans le même temps, le numérique libère les paroles dans les réseaux sociaux, toutes les paroles, les vraies, les fausses, celles des puissants bien sûr mais aussi celles des plus faibles. Les citoyens ont perdu confiance en bien des choses et bien des hommes ».

Faire de la contestation une opportunité

Si les élus signataires reconnaissent aussi ne pas savoir « sur quoi de bon ou de mauvais peuvent ça ou là déboucher les mouvements sociaux en cours ». Ils sont persuadé qu’ils « peuvent être l’opportunité de réveiller le pouvoir qui sommeille dans les citoyens que nous sommes ». Et dans ce contexte, ils croient « à l’action locale basée sur la coopération et l’implication des femmes et des hommes de bonne volonté, en dehors des schémas habituels « .

« Pourquoi maintenant ? Et que proposons-nous de nouveau ? »

Les élus ruraux rappellent aussi par ce texte que « le territoire où le citoyen vit, s’affirme comme un repère essentiel pour lui. C’est donc la commune, un bien commun par définition, qui est au centre du dispositif, premier échelon de la démocratie concrète et quotidienne. Là, ce peut être un village, ailleurs une coopération entre villages, ici un quartier de ville.Ce qui compte, c’est que la politique et la géographie concordent en un lieu pour que le citoyen se réapproprie une partie de son destin ».

« Sans étiquette mais pas sans valeurs »

Avec cette démarche collective, les élus de l’AMRF rappelle que « la co-construction à l’échelle des communes révèle les projets collectifs les plus aboutis et les plus généreux en termes de solidarité, d’écologie, d’éducation et de culture. Nous sommes bien souvent ‘sans étiquette’ mais nous ne sommes pas ‘sans valeurs’.vAinsi, fleurissent des centaines d’initiatives pour la qualité de notre eau, de notre alimentation et de la production locale, les énergies renouvelables, la réduction des déchets, les apprentissages de nos enfants, la culture pour tous les âges… « .

« Un nouveau modèle démocratique »

Les élections municipales en 2020 peuvent donc être l’occasion d’amplifier et de « généraliser ce qu’ (ils) ont commencé, pour façonner un nouveau modèle démocratique où la politique n’est pas la chose de quelques-uns, et répondre ensemble aux défis de notre temps ».

Et de conclure « Votre village ou votre ville n’attendent plus que vous, et votre envie de bien faire, ensemble, là où vous êtes, à l’écart des sectarismes politiques, des schémas qui enferment et excluent. Tout le monde a sa place, résolument ».

Pour en savoir plus sur la démarche et sur les signataires, rendez-vous sur le site https://www.descommunesetdescitoyens.fr/lappel-du-25-mars-2019

 

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles