Tourisme et numérique : Quand Airbnb et l’AMRF s’associent pour développer le tourisme dans la France rurale

Alors que nos journaux font régulièrement échos des passes d’armes entre Paris et Airbnb, d’autres, parce que dépourvues d’infrastructures hôtelières, voient dans le site d’hébergement une opportunité inespérée pour le dynamisme de leurs collectivités. C’est le cas des communes rurales, membres de l’AMRF. Un partenariat a été signé avec le géant américain pour bénéficier ainsi de nouvelles retombées économiques qui leur échappaient jusqu’à présent.

80% des annonces sur Airbnb sont situées en dehors de Paris

Pleine-Fougères, Saint-Julien-de-Peyrolas, Lathuile ou encore Trévou-Tréguignec, ces villes ne vous disent peut-être rien. Pourtant, elles occupent très sérieusement la tête du top 10 des communes sans hôtel de moins de 2000 habitants, en nombre de visiteurs accueillis. Pour certaines, comme Mallièvre par exemple, petite commune de Vendée de 267 habitants, le nombre de touristes hébergés a atteint l’an dernier 2120 personnes.

Partager les richesses du tourisme

Comme le souligne l’AMRF, aujourd’hui « 15 000 communes françaises de moins de de 2 000 habitants, dépourvues d’offre hôtelière, figurent désormais sur la carte des voyageurs du monde entier grâce à Airbnb ».

Pour encourager cette nouvelle dynamique favorable aux villages français, l’association et Airbnb vont mettre en œuvre une série d’actions communes. L’idée est « de développer le potentiel touristique des campagnes françaises, et promouvoir un tourisme équilibré, au bénéfice de tous les territoires et de leur population ».

Que contient ce partenariat ?

Via ce partenariat, Airbnb s’engage notamment à partager régulièrement des informations et des éléments d’analyse du développement de l’offre Airbnb dans la ruralité. Différentes conférences avec les maires ruraux sont également au programme afin de développer des stratégies conjointes de développement du tourisme rural. Enfin, le site va mettre en avant les destinations rurales au travers de campagnes de promotion.

2,7 millions de voyageurs

L’enjeu est de taille et l’opportunité bien réelle. Rappelons en effet par exemple que 17 000 communes dépourvues d’hôtel avaient au moins une annonce sur Airbnb en 2018. Celles-ci ont accueilli plus de 2,7 millions de voyageurs qui ne seraient pas venus sans Airbnb. Dernier chiffre très parlant, plus des deux tiers de ces visiteurs ont été accueillis dans des communes de moins de 2 000 habitants.

Changer de regard sur la ruralité

Pour Vanik Berberian, président de l’AMRF et maire de Gargilesse-Dampierre : « Changer de regard sur la ruralité suppose d’observer les pratiques de nos concitoyens ou de nos voisins étrangers. Ainsi constate-t-on qu’une nouvelle manière de vivre les territoires s’impose en profitant de la dimension très largement rurale de notre pays et par des modes de consommation plus dispersés qui s’appuient sur l’opportunité offerte par ces ruraux qui savent valoriser leur patrimoine et leur sens de l’hospitalité pour en faire un atout pour leur territoire. Ces chiffres très encourageants et impressionnants révèlent ce potentiel économique trop longtemps laissé dans l’ombre des observateurs. C’est un message d’espoir pour ces villages ».

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles