Tourisme et Numérique : l’HistoPad a l’ascension du Pic du Midi

Depuis la construction de son observatoire dans les années 1970, le Pic du Midi a toujours su faire sien les nouvelles technologies. Dernier exemple en date, l’HistoPad. Mise à la disposition des visiteurs, cette tablette est présentée par certain comme le remplaçant de l’audioguide traditionnel. Ce nouveau support numérique de visite offre en effet une véritable immersion dans l’Histoire.

Des touristes toujours plus nombreux

Avec 19% d’augmentation l’an dernier, le Pic du Midi a vu sa fréquentation battre à nouveau tous les records. Ainsi, la terrasse a par exemple accueilli très exactement en 2018, 143 155 visiteurs. L’observatoire des étoiles, activité incontournable, tourne elle à son maximum en pleine saison avec un taux d’occupation de 98,99%. Aussi, à l’affût de nouveaux aménagements et propositions pour accueillir comme il se doit des hôtes toujours plus nombreux, le Pic du Midi propose depuis décembre dernier, de vivre une « visite augmentée ».

L’épopée du Pic du Midi

Grâce à l’HistoPad, la société d’économie mixte N’Py qui regroupe dans les Pyrénées sept domaines skiables et trois sites remarquables dont le Pic du Midi ; fait découvrir l’épopée du Pic du Midi. Les visiteurs peuvent désormais revenir 100 ans en arrière sur les traces des premiers scientifiques de l’observatoire. Ils revivront ainsi « l’aventure humaine et scientifique de cet observatoire unique au monde ». Cette solution a été développée par la start-up française Histovery.

Un plongeon dans le passé

Grâce à la 3D et au Rich Media, des espaces « ont été entièrement restitués à 360° tels qu’ils pouvaient être aménagés dans la première moitié du XXème siècle ». Depuis la coupole Baillaud, aujourd’hui transformé en planétarium,  à la galerie, en passant par la bibliothèque, la cuisine ou encore la chambre à coucher ; l’effet est saisissant. Photographies d’archives et extraits de journaux d’époque, permettent de se plonger dans le quotidien du début du XXème siècle. Autre possibilité offerte, une maquette 3D interactive « permet de construire et déconstruire le Pic depuis la première pierre posée en 1876 jusqu’aux grands travaux d’aujourd’hui ».

Une chasse au trésor à 2800 mètres

Cette approche ce veut également très ludique. Aussi, tout au long de ce parcours immersif, les visiteurs peuvent manipuler différents instruments de mesure météorologiques. Et pour les plus jeunes (mais pas seulement), une chasse au trésor est proposée. Ils devront retrouver au cours de leur visite, le Coronographe inventé par Bernard Lyot au Pic du Midi. Cet instrument a été reconstruit pour la première fois en 3D.

Le panorama a porté de main

Eté comme en hiver, de jour comme de nuit, le visiteur peut aussi maintenant grâce à l’HistoPad, « admirer et interroger à 360° le panorama exceptionnel qu’offre le lieu et ce par tous les temps». Un moyen de plus pour mesurer l’importance de la Réserve Internationale de Ciel Etoilé du Pic du Midi qui permet de protéger le ciel de la pollution lumineuse.

Près de 7 millions d’euros ont été financé par l’Europe, l’Etat, la Région Occitanie et le Département des Hautes Pyrénées pour moderniser et de réaménager ce site. L’HistoPad est l’une des déclinaisons de ce programme.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles