E-administration, la fin du papier en Région Auvergne Rhône Alpes ?

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a l’ambition de devenir la Siliconio Valley européenne. Pour y parvenir, elle investit massivement dans le numérique via trois axes : l’emploi, la création de services et l’e-administration. Conséquence espérée de cette dernière, l’objectif zéro papier est bientôt une réalité. Mais pour que cette transformation numérique soit également un vrai plus pour la planète, encore faut-il qu’elle soit bien pensée. Le 30 novembre dernier, Juliette Jarry a présenté la feuille de route de la Région pour y parvenir.

Objectif zéro papier ?

C’est dans les locaux de Télécom Saint Etienne, que la Vice-Présidente en charge du numérique, Juliette Jarry a présenté le 30 novembre dernier, le chemin entrepris par la Région pour atteindre l’objectif du zéro papier. Accompagnée de Samy Kefi-Jerôme, conseiller délégué à l’e-administration et à la mission jeux vidéo et des élus régionaux Laurence Buissière et Emmanuel Mandon, Juliette Jarry a détaillé la stratégie régionale.

Cette présentation est en quelque sorte la concrétisation d’une démarche entreprise dès 2017, voulant faire de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, un territoire exemplaire grâce à une nouvelle organisation et à une e-administration plus performante.

650 millions d’euros sur 4 ans

La Région Auvergne-Rhône-Alpes investit près de 650 millions d’euros sur 4 ans dans le numérique, répartis de la manière suivante : 260 millions d’euros pour soutenir la création d’emploi dans ce secteur, 170 millions d’euros pour apporter les nouveaux services nécessaires pour structurer et accompagner la filière et enfin 220 millions d’euros pour devenir une région 100% connectée.

Traduction de ces investissements, la mise en place d’un tout nouveau système de mails interne permet déjà à la Région de supprimer totalement l’impression des documents. Autre outil pour arriver à cet objectif vertueux, la DSI de la Région pilote un laboratoire interne pour améliorer la prise en compte des besoins des usagers. Côté utilisateurs, la simplification est de mise puisqu’une seule adresse permet de recueillir toutes les doléances. A charge de la Région, de répartir le traitement de ces demandes selon le bon service.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
auteur

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences terrain et les innovations venues des territoires. Valentin est également élu local, adjoint au Maire de St Lô adjoint en charge de la stratégie et du marketing territorial.

Voir tous ses articles