Qu’est-ce que le CRTE, ce contrat « au service des territoires » ? ( 2ème partie)

Signés pour une durée de 6 ans, les contrats de relance et de transition écologique (CRTE) illustrent selon le gouvernement la volonté de généraliser « un nouveau mode de collaboration entre l’Etat et les collectivités territoriales ». Fin mars, le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a dévoilé la carte des 833 périmètres des futurs CRTE.

Trois objectifs et une multitude de déclinaisons

S’il doit permettre une déclinaison propre à chaque territoire, le CRTE n’affiche pas moins pour autant trois grands objectifs. Il s’agit en effet tout d’abord de « démontrer par l’action que l’écologie est un moteur de l’économie, et développer l’emploi local par la transition écologique ». Les 833 périmètres peuvent ainsi obtenir des financements nécessaires à la structuration de filières ou pour  la création de formations. Le Deuxième objectif est celui du faire ensemble. Il s’agit de travailler « avec tous les acteurs du territoire, publics comme privés pour traduire concrètement la transition écologique ». Enfin, les CRTE doivent « accompagner de manière opérationnelle les situations de reconversion industrielle d’un territoire ».

 Les CRTE pour « Traduire concrètement l’objectif de différenciation »

Comme l’a souligné Jacqueline Gourault, à cette occasion : « Dans les prochains mois, avec ces contrats intégrateurs, nous avons une occasion unique d‘accompagner chaque territoire avec des moyens supplémentaires et des politiques publiques davantage adaptées à la diversité des situations vécues. Cette nouvelle démarche contractuelle permettra de traduire concrètement l’objectif de différenciation qui doit désormais guider l’action territoriale de l’État. »

« Ambitieux en termes de transition écologique »

Mais l’enjeu est aussi environnemental. En effet, comme l’explique Barbara Pompili; « 2021 verra la transition écologique, avec la cohésion territoriale, au cœur des contrats de relance et de transition écologique. Depuis le lancement du dispositif fin novembre, déjà 800 groupements de communes ont signalé leur volonté de s’engager dans des projets de territoires communs, ambitieux en termes de transition écologique, portés par les acteurs publics et privés. Nous les accompagnerons. »

Une plateforme numérique dédiée aux CRTE

Afin de rendre ce dispositif le plus opérationnel possible, l’ANCT a ouvert une plateforme dédiée aux CRTE. On y trouve un mode d’emploi ainsi qu’un ensemble de documents utiles répondant aux questions pratiques.  Le Contrat de relance et de transition écologique bénéficiera notamment des crédits du Plan de relance. Ce dernier dispose d’une enveloppe de 100 milliards d’euros Ces fonds sont utilisables dans les deux prochaines années.

Pour retourner à la première partie de l’article, cliquez ici.

Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles