Brizay, commune de 296 habitants, révolutionne son éclairage public

En ce mois de janvier consacré à Territoria et aux collectivités lauréates de la dernière édition, prenons la direction de l’Indre-et-Loire pour découvrir une initiative bonne pour l’environnement et pour les finances publiques. Brizay, commune de 296 habitants, a voulu en effet garder la maîtrise ses dépenses énergétiques à l’occasion du renouvellement de son parc.

Un changement d’approche

Comme l’explique Jean-Claude Redureau, Maire de Brizay : « Notre commune disposait d’un éclairage public totalement vétuste et gourmand. Il a fallu revoir tout cela. La hausse des tarifs nous a amené à réfléchir à une approche complémentent différente et à nous orienter vers un éclairage autonome ».

Les élus ont remonté les manches

L’originalité de cette initiative ne s’arrête pas là. Celui qui était par ailleurs garagiste a proposé à son équipe de remonter ses manches et de monter elle-même les différents candélabres. Ainsi, le montage et la pose des candélabres ont été effectués par les élus avec l’aide d’une entreprise locale de terrassement.

Limiter les interventions a posteriori

Et le maire de détailler ces installations : « chaque mat se compose d’un panneau solaire.  Ce dernier est réglé plein sud pour maximiser les rayonnements et à un angle optimal pour qu’il soit autonettoyant. En dessous, vous avez l’accumulateur et ensuite la LED ». En limitant ainsi les interventions a posteriori, la collectivité s’épargne ainsi bien évidemment les coûts de fonctionnement et de maintenance.

Une solution programmable à distance

Mais ce qui a surtout joué dans le choix de cette solution, c’est la possibilité de programmer à distance, le temps et l’intensité d’éclairage. Ainsi, la durée des jours et les aléas climatiques peuvent être pris en compte.

De 25 à 43

Côté retour habitants, Mr le Maire assure que : « tout fonctionne très bien et les administrés sont très contents ». Qui plus est, en passant de 25 points lumineux vétustes et très consommateurs à 43 candélabres avec panneau solaire et éclairage LED l’éclairage se montre plus efficace.

La fin des abonnements…

Un enthousiasme qui s’explique également par l’absence de facture. En effet, « dans chaque hameau, il y avait un compteur Linky pour un ou deux éclaireurs. Grâce aux candélabres autonomes, tous les compteurs ont été retirés et la commune n’a plus d’abonnement… ».

Une action pédagogique

Si l’initiative a su conquérir les votes du Jury de Territoria c’est aussi pour son approche pédagogique. Pour sensibiliser les nouvelles générations, plusieurs classes ont participé à l’assemblage et au montage des candélabres.

Valentin Goethals
Valentin
Goethals
administrator

Valentin Goethals, est le journaliste pivot de Paroles d'Elus. Correspondant des élus, associations et partenaires, il remonte les expériences et les innovations venues des territoires. Valentin est également conseiller municipal à Saint-Lô en Normandie.

Voir tous ses articles