Lot-et-Garonne : «cet AMEL est un nouveau coup d’accélérateur pour le déploiement du très haut débit »

Les photos

Pour accélérer le déploiement de la fibre optique sur son territoire, le Lot-et-Garonne vient de signer officiellement avec l’opérateur Orange, ce jeudi 26 septembre, un Appel à Manifestation d’Engagements Locaux, plus connu sous le sigle « AMEL ». Ce projet, qualifié d’ambitieux par les différentes personnalités présentes, doit permettre le déploiement d’ici 5 ans de pas moins de 103 000 prises de fibre optique.

Saisir les opportunités

Si la fibre optique en Lot-et-Garonne connait actuellement une accélération considérable, c’est sans aucun doute, comme le soulignait Sophie Borderie, Présidente du Conseil départemental, parce que les élus ont su « saisir les opportunités qui se présentaient et faire les bons choix ». Ainsi, « dès fin 2020, et grâce à la complémentarité de l’intervention publique et privée, près de la moitié des foyers lot-et-garonnais seront raccordables au très haut débit ».

Solliciter des investissements privés

Instaurée par l’État dans le cadre du Plan France Très Haut Débit, l’AMEL doit permettre aux collectivités territoriales de solliciter des investissements privés d’opérateurs afin d’accélérer la couverture numérique des zones d’initiative publique de leur territoire. C’est dans ce cadre que le Lot-et-Garonne Numérique et l’opérateur Orange ont conclu en mai dernier un accord, approuvé par le Gouvernement. Concrètement, cet engagement signifie aussi que le déploiement initialement prévu sur 10 ans ira deux fois plus vite avec une couverture totale du département d’ici 2025. Autre point important, Orange déploiera à terme 80% des prises fibres installées dans le département.

Lutter contre l’exclusion numérique

Du côté de l’opérateur justement, Cyril Luneau, Directeur des Relations avec les Collectivités Locales du Groupe a rappelé l’implication d’Orange au niveau national : « avec cette première convention au terme d’un AMEL, nous démontrons notre engagement dans le déploiement de la fibre ainsi que notre volonté d’accompagner les acteurs publics et nos clients. Cet accord illustre l’engagement permanent d’Orange de lutter contre l’exclusion numérique. Cette accélération bénéficiera en premier lieu aux habitants et professionnels lot-et-garonnais vivant dans des petites communes et zones rurales.»

Premiers clients dès 2020

Dans les 5 ans à venir, les interventions publiques et privées (RIP et AMEL) doivent générer un investissement de 200 millions d’euros et la création d’environ 300 emplois. Alors que les études techniques ont démarré dès cet été dans les zones de Duras, Fumel, Mezin, Penne d’Agenais et Puymirol, les 1ères armoires optiques seront installées d’ici la fin de cette année. Les 1ers clients seront donc éligibles à la fibre optique dès le 1er semestre 2020.

Les photos